Comment bien choisir un accouplement mécanique ?

accouplement mécanique

Publié le : 24 août 20216 mins de lecture

En général, les arbres moteurs à associer sont non alignés. C’est la raison pour laquelle les accouplements mécaniques sont utilisés pour corriger les défauts d’agencement des arbres. La disposition de ces derniers pose une contrainte décisive dans la sélection de joints d’accouplement mécanique. Pour trouver les liaisons qui s’adaptent à toute forme d’ajustement des arbres moteurs, il vous est alors conseillé d’acheter votre accouplement élastique mécanique auprès d’un revendeur agréé en ligne. En même temps, il vous est recommandé de faire votre choix en tenant compte de certains critères plus ou moins importants.

Critères de choix d’un accouplement élastique flexible

Un accouplement élastique dit « flexible » comprend des composants élastiques et des pièces rigides. Il est généralement conçu pour corriger les agencements et régulariser en même temps l’alignement de couples, tels que les chocs dans la diffusion et l’amortissement de vibrations. Un tel équipement intervient surtout lorsque le couple moteur est pulsatile. Parmi les accouplements flexibles, vous avez les joints à liaison élastomère et à mâchoires ainsi que les produits à pneu et à rubans. Par ailleurs, le critère de sélection pour classifier les joints d’accouplement flexible est la technique pratiquée. En général, ces joints sont utilisés dans les applications comme les convoyeurs, les pompes ou les mixeurs. En outre, la sélection d’un accouplement flexible dépend aussi d’autres facteurs essentiels. Parmi ceux-ci se trouvent notamment les prestations de transmission, la durée prévue et l’espace d’assemblage disponible. Également, il convient aussi de prendre en compte la température d’application avant de choisir les joints élastiques. Dans ce cas, le professionnel spécialisé de la vente en ligne d’accouplement élastique vous fournit une marge de température intéressante.

Bien choisir l’accouplement mécanique rigide en torsion

Dans la majorité des cas, les accouplements rigides en torsion sont composés de pièces closes, à l’exemple de l’accouplement élastique. Elles vous permettent de compenser les problèmes d’alignement des arbres moteurs et d’attribuer des joints élevés. Dans une enseigne spécialisée sur internet, vous pouvez trouver des accouplements à membranes, des transmissions à dentures ou engrenages, des joints à soufflet, des accouplements à chaînes et des modèles à disques. Pour ces différents types de joints, le transfert de couple se réalise en mode rigide et avec un système d’assemblage soudé. Cela dit, la diminution des vibrations de torsion selon la raideur en torsion est un critère déterminant pour choisir ce modèle d’accouplement mécanique. Pendant que l’un augmente, l’autre diminue.

Par ailleurs, la rigidité de torsion est exprimée par de nombreuses unités de mesure. La plus facile à pratiquer est le NM/rad. Souvent définie comme un couple moteur par flexion unitaire, la raideur de distorsion est importante dans un système de positionnement et expose la résistance d’un joint au fléchissement de distorsion. L’inverse de la rigidité de torsion, par exemple la flexion de torsion, est déterminé par la flexion simple. Lors d’une utilisation dans un système à circuit fermé ou une vérification partielle de vitesse, un accouplement rigide en torsion forme une variable dans le calcul de la performance de dynamique et de stabilité. Cette limite supérieure est un facteur à tenir compte lors de votre choix de transmission mécanique rigide en ligne.

Conseils pour bien choisir un accouplement élastique rigide

Les joints d’arbres moteurs rigides sont des accouplements fermes permanents de liaison entre un axe et un moyeu ou entre deux axes. Inversement à l’accouplement élastique, ces équipements éliminent le désalignement sur les arbres moteurs à combiner. Un joint rigide est appelé aussi « accouplement de transmission rigide ». Ces pièces n’induisent pas d’anomalie cinématique par rapport au système de transmission. Par ailleurs, les joints rigides offrent une absorption de disposition plus faible. Il s’agit du modèle parfait pour les transmissions exigeant des couples élevés. Ces joints ne présentent aucune forme de désalignement sur les axes des arbres moteurs. Avec ces modèles d’accouplements mécaniques, les désalignements en coin peuvent provoquer quelques erreurs. En outre, ils sont destinés exclusivement pour les actionnements longs sur les axes de disposition.

Astuces pour choisir un accouplement hydrodynamique

Basé sur la technique de convertisseur de joint hydrodynamique, l’accouplement hydrodynamique est une pièce utilisant la technologie d’un viscocoupleur. Effectivement, la transmission s’effectue par le liquide en mouvement au niveau du coupleur, emmené par des pales radiales. Puis, les forces sont directement transférées par le transfert d’un liquide passant sur les roues d’entrée et de sortie. Les deux types de roues sont notamment séparés par un paramètre mécanique.

Dans ce système de progression, les pales radiales internes de la pompe avancent le liquide dans la pièce centrale. Par la suite, les aubes de la turbine rénovent de puissance machinale grâce à l’énergie de l’huile en mouvement au niveau de la roue de sortie. En outre, l’accouplement mécanique de type hydrodynamique est constitué de quelques composants. À la différence d’un accouplement élastiqué, ce modèle de joint de transmission résiste favorablement aux conditions environnementales et climatiques extérieures. Certes, pour en savoir plus sur ce modèle de joint mécanique ou encore pour trouver le meilleur modèle, il vous est conseillé de demander l’accompagnement d’un expert dans un magasin en ligne.

Plan du site