Comment contester un rapport d’expertise ?

rapport d'expertise

Publié le : 24 août 20216 mins de lecture

En cas de sinistre, votre assurance dépêche son expert sur terrain afin de constater l’étendue des dégâts. Il prend alors des notes pour déterminer la valeur du remboursement après un cambriolage, un dégât des eaux ou encore une tempête. Dans le cas d’un incendie, une enquête est ouverte en vue de connaître le départ du feu. Il arrive que le rapport d’expert minimise certains faits qui peuvent vous porter préjudice. Cela pourrait effectivement réduire le montant de votre indemnisation. Sachez que vous avez la possibilité de contester un rapport d’expert.

L’intérêt de contester un rapport d’assurance

Quand vous êtes victime d’un sinistre immobilier, vous devez entamer les démarches nécessaires pour toucher l’indemnisation versée par votre assureur. Le montant dépend essentiellement de votre type de contrat ainsi que de l’expertise bâtiment. Cette étape est tout à fait normale lorsque les dégâts sont trop importants. L’expertise assurance fait un état des lieux minutieux. En fonction de son rapport, différentes options vous sont proposées. Votre assureur peut vous verser la somme qui couvre les réparations nécessaires. Dans ce cas, vous devez uniquement vous adresser à des entreprises approuvées par votre compagnie d’assurance. Il se peut aussi qu’elle vous fasse une proposition pécuniaire afin que vous puissiez trouver un autre logement. Il arrive que le montant proposé ne reflète pas la valeur exacte du bien immobilier. Il vous est donc possible de demander une contre-expertise. Vous pouvez voir ce site pour en savoir plus.

Quand faire appel à un contre-expert

Dans le cadre d’un litige assurance sur le montant de l’indemnisation, il est parfois nécessaire de recourir au service d’un expert indépendant. Il a l’habitude de ce genre de situation et connait les démarches à suivre en cas de litige assureur. Il procède ainsi méthodiquement en effectuant un scan 3d batiment. Ce document l’aide à déterminer avec exactitude les dégâts causés par le sinistre. Sa conclusion est ensuite comparée avec celle de l’assurance sinistre. D’une manière générale, les frais de cette contre-expertise sont à la charge de votre assureur. Néanmoins, il y a différents cas d’exception auxquels il faut faire attention. Certains contrats stipulent que l’honoraire du contre-expert doit être versé par l’assuré. De ce fait, vous devez toujours rester vigilant avant de signer les polices d’assurance. La contre-expertise n’est également pas prise en charge s’il s’agit d’un incendie criminel volontaire. Cette situation est considérée comme une tentative de fraude à l’assurance. Dans ce cas, le contre-expert n’est pas en mesure de défendre son client. Celui-ci pourrait même faire l’objet d’une poursuite criminelle et financière.

Le processus de contestation du rapport d’expert

Pour contester l’expertise technique d’assurance, il faut commencer par avoir ledit rapport en votre possession. Il est de votre droit de le demander auprès de votre compagnie d’assurance. Vous êtes ainsi en mesure d’analyser les données dans les moindres détails. Si vous constatez une anomalie ou si vous êtes en désaccord avec votre assureur, vous pouvez contacter un autre expert. Vous êtes libre de choisir celui en qui vous placez votre confiance, que les frais soient à votre charge ou non. Une fois que vous lui avez exposé votre cas, vous devez envoyer un courrier à votre compagnie d’assurance. Celle-ci doit connaître vos intentions en ce sens. La contre-expertise doit effectivement se faire en présence de l’expert de votre assureur. Si les deux experts trouvent un terrain d’entente, vous percevez votre indemnisation. Dans le cas contraire, vous devez alors contacter un troisième expert indépendant. Si les deux experts n’arrivent pas à se mettre d’accord sur son identité, il sera désigné par un tribunal de grande instance. À ce stade, les frais sont conjointement pris en charge par les deux parties concernées.

Les différents avantages d’une contre-expertise

Engager un contre-expert indépendant vous garantit des analyses et des conclusions objectives. Il doit toujours adopter une position neutre dans l’affaire. Il n’est donc pas en mesure de donner son avis sur la cause du sinistre. Il ne peut pas en effet exercer le rôle de détective privé. Son unique mission est de faire un état des lieux, de lister tous les dégâts et d’établir une estimation de l’indemnisation que l’assureur doit verser. Elle est calculée en fonction du préjudice subi par l’assuré. Son analyse se base sur des données précises fournies par différents professionnels comme le thermographe. Ces derniers utilisent des outils et des équipements à la pointe de la technologie pour la numérisation 3d bâtiment. Il est également en mesure de vous défendre devant le tribunal si nécessaire. Son point de vue vous aide par ailleurs à mieux gérer le conflit. Il a aussi l’avantage de maîtriser la loi relative à ce type de problème. Il vous permet ainsi de déjouer toutes les démarches de votre compagnie d’assurance.

Plan du site