Quand faut-il porter un appareil auditif ?

En cas de problèmes d’audition, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. Le fait de considérer cet handicap comme passager et pouvant se résorber tout seul complique généralement la maladie. L’appareil auditif est destiné aux personnes souffrant d’un déficit d’audition allant d’une surdité légère à une surdité profonde. Mais à quel moment faut-il en porter ?

Premiers signes de troubles de l’audition

L’installation progressive des troubles auditifs nécessitant l’aide d’un appareil auditif passe souvent inaperçu et provoque des lésions étendues d’où l’avantage de se faire diagnostiquer dès le moindre doute sur son état auditif.

On doit suspecter une anomalie de l’audition à partir du moment où :

  • On augmente le volume habituel des sons provenant des différents supports média et surtout lorsque son entourage remarque que le volume est assez élevé alors qu’il est normal voire diminué pour soi.
  • Il est nécessaire à son interlocuteur de se répéter ou d’augmenter le volume de sa voix pour se faire comprendre
  • Le son est perçu sans distinction de la signification des mots
  • La distinction de la direction de provenance d’un son est confuse.
  • Il est difficile de suivre une conversation en présence de bruits de fonds.
  • Les conversations de groupe épuisent intensément et la concentration se perd facilement.
  • Par moments les sons deviennent inaudibles ou baissent de volume.

Lorsqu’on ressent une gêne auditive quelconque, il faut consulter un médecin spécialiste en ORL qui déterminera si effectivement une perte auditive existe et précisera cette dernière. Au terme de cette visite, il prescrit ou non un appareil auditif adapté aux troubles de l’audition de son patient. L’audioprothésiste prend ensuite le relai en proposant au patient un appareil auditif prix comparatif en fonction de ses besoins. Le choix se fait selon les critères cliniques, esthétiques mais aussi budgétaires du patient par la proposition d’appareil auditif prix comparatif. selon les marques disponibles.

Intérêts de l’utilisation d’un appareil auditif

La destruction des cellules auditives occasionnant des pertes auditives est irréversible. Plus tôt se fait le diagnostic, meilleure est la prise en charge et faible sera le déficit. En effet, la détection d’une surdité légère précocement empêche la perte d’audition de s’aggraver si l’appareil auditif de supplémentation se pose au plus vite.

L’appareil auditif ne permet pas de récupérer les pertes acquises. Il permet seulement d’amplifier le reste de sons encore perceptibles. Cette faculté d’amplification augmente la réception de sons et améliore l’interprétation de sons imperceptibles à ce stade de défaillance auditive par l’oreille désappareillé.

Le port d’un appareil auditif ,si la prescription a été conduite par un spécialiste dans le domaine, permet de maintenir ou de retrouver une qualité de vie professionnelle, sociale et familiale normale. La diversification des offres d’appareil auditif prix comparatif rend ce dispositif accessible à toutes les bourses. 

Risques à trop attendre

La personne s’habitue plus vite lorsque l’aide auditive se pose aussitôt le diagnostic établit. Après une période d’installation progressive et lente, les pertes auditives profondes entraînent des conséquences psychologiques, psychiques et physiques. Ces répercussions sont plus importantes de par l’isolement social, les gênes liées à l’incapacité de continuer à vivre normalement, les dépressions causées par la difficulté de communiquer et l’incompréhension, etc… La réadaptation aux sons dans ce cas précis ainsi que la rééducation auditive et cérébrale sera longue et traumatisante.

Le port d’appareil auditif à un stade précoce ralentit aussi le processus de dégradation cognitif comme la maladie d’Alzheimer. L’usage de prothèses auditives préserve la stimulation du nerf auditif qui reste sensibilisé. Sans cette aide supplémentaire, le nerf auditif se serait reposé en privant d’avantage l’organisme de la capacité d’entendre et de comprendre.

Un appareil auditif s’use et se remplace dans le temps ce qui suppose l’achat régulier d’un nouvel appareil. L’entretien rigoureux constitue un inconvénient ainsi que le fait de devoir le protéger constamment de l’eau. Le souci de l’apparence trouve de plus en plus de solutions auprès des spécialistes de l’appareillage auditif. Des dispositifs invisibles sont disponibles. Cependant, se renseigner sur un appareil auditif prix comparatif reste de vigueur en matière de rapport qualité-prix.

Les différents types d’appareil auditif

Les défaillances auditives surviennent à tout âge. Certaines sont congénitales et apparaissent dès la naissance, d’autres sont acquises après une maladie, un traumatisme auditif comme une musique assourdissante ou un accident de travail et/ou domestique lors d’une mauvaise protection auditive dans un environnement pourtant bruyant, une utilisation inadéquate d’écouteurs. La cause la plus fréquente demeure néanmoins la dégénérescence sénile de l’organe auditif survenant après 60 ans.

L’audioprothésiste propose trois types d’appareil auditif selon les indications médicales mais également les conditions particulières que le patient peut émettre comme le prix, le confort ou l’esthétique. On distingue :

  • Le contour d’oreille qui se place derrière l’oreille pourvu d’un tube accroché à l’oreille. C’est le modèle le moins cher sur le marché.
  • Le contour à écouteur déporté se plaçant également derrière l’oreille mais de manière beaucoup plus discrète car destitué de tube aux dépens d’un fil électrique plus fin. Un modèle beaucoup plus cher que le précédent.
  • L’intra auriculaire qui se place entièrement à l’intérieur de l’oreille. C’est le modèle le plus coûteux.

Le choix de l’appareil auditif prix comparatif se fait selon le niveau de surdité.