Collecte et traitement de déchets médicaux : contacter une société spécialisée en ligne

Collecte et traitement de déchets médicaux

Publié le : 24 août 20214 mins de lecture

Les déchets médicaux font partie des causes de contaminations de quelques maladies graves dans ce monde. Des maladies comme hépatite B, hépatite C, SIDA, etc. En guise d’illustration, l’hépatite B comprend 21 millions de contaminations, l’hépatite C, 2 millions de contaminations, et le SIDA, 260 000 contaminations. Dans ce cas, une valorisation des déchets doit réellement avoir lieu dans l’exercice de l’activité de soin. La collection des déchets médicaux selon les classifications doit être mise en place. Et puis le traitement de ces déchets est vraiment important à faire.

C’est quoi déchets médicaux ?

En parlant de déchets dans le secteur sanitaire, une partie est classifiée comme ordures ménagères, et une partie est considérée comme dangereuse. Dasri, déchets d’activités de soins à risques infectieux, qui sont issus de l’activité de professionnels de santé, et des personnes qui font des auto-soins. Ces déchets pernicieux doivent être collectés pour être traité après. Il existe des sociétés spécialisées, responsables de traitement des déchets médicaux. Justement, cliquez sur le site lacollectemedicale.fr afin d’en savoir plus à ce propos. Le but dans cela, c’est de protéger les patients, les personnels de soins, personnels hospitaliers, ainsi que l’environnement. D’une manière générale, ces déchets proviennent de l’acte de soins, ou encore produites lors de la réalisation de campagnes de santé publique, genre des campagnes de vaccination par exemple.

Classification des déchets médicaux

Les déchets dangereux dans le domaine sanitaire sont classés en fonction de leurs provenances. D’abord, les déchets regroupant les dispositifs médicaux usés, qui sont utilisés lors d’un acte de soin. Ces derniers sont les compresses, les seringues, avec les objets tranchants ou piquants, tels les aiguilles ou les bistouris. Puis les déchets produits par l’être humain, c’est-à-dire les liquides et matières biologiques, tels que l’urine, le sang, ou encore des pièces anatomiques après une chirurgie. Ensuite, les éléments inertes contaminés par un agent infectieux ou radioactif. Certaines molécules médicamenteuses sont aussi des déchets. Par exemple les produits cytotoxiques pour une chimiothérapie, les antiseptiques, les sérums, les vaccins ou d’autres médicaments périmés. Enfin, les produits utilisés en laboratoire, genre les réactifs contenant du benzène par exemple, et aussi les réactifs spécifiques en radiologie, ou les métaux lourds, genre du plomb.

Les étapes de traitements des déchets médicaux

Le traitement des déchets médicaux comprend plusieurs étapes. En premier lieu, l’incinération. Une méthode qui consiste à réduire les déchets dangereux en cendre. En second lieu, on procède à la désinfection chimique. Cette étape vise à détruire ou à désactiver les éléments pathogènes contenus dans ces déchets. Après cela, il y a le traitement thermique humide. Celui-ci est une méthode de stérilisation à la vapeur. Les déchets passent en broyage, ensuite exposés à la vapeur à haute pression et température. Puis l’irradiation à micro-onde, en vue de détruire les micro-organismes. C’est après qu’on élimine les déchets dans les décharges. En dernier lieu, il est aussi nécessaire de procéder à la solidification, pour que les matières toxiques ne se répondent pas partout. Sur ce, on peut mélanger les déchets avec du ciment ou d’autres substances permettant de faire cela.

Plan du site