Jeunes diplômés en systèmes d’informations : se faire guider par des professionnels pour trouver un emploi

systeme d'information

Publié le : 25 décembre 20209 mins de lecture

Les métiers du système d’information (SI) sont méconnus du grand public. Les jeunes diplômés pensent que ce secteur est réservé uniquement aux ingénieurs informatiques. Les révolutions technologiques de ces dernières années ont permis à l’informatique de s’exporter vers tous les domaines d’activité. Les diplômés d’école d’ingénieurs généralistes ou de commerce peuvent désormais faire carrière dans les professions du SI après avoir suivi un programme d’accompagnement adapté à leur profil.

Qu’est-ce qui est à la base de la croissance du taux de chômage chez les jeunes diplômés ?

Le principal obstacle qui empêche la plupart des jeunes Français d’être recruté par une société est le manque d’expérience professionnelle. Selon une étude menée en 2017, 33 % des nouveaux diplômés se retrouvent dans ce cas. Les cours universitaires sont souvent axés sur les notions théoriques au lieu de privilégier la pratique. Au terme de leur cursus universitaire, ils se confrontent aux réalités du terrain. Les chefs d’entreprise sont exigeants et n’acceptent que des professionnels confirmés ayant déjà fait leurs preuves avec un curriculum vitae (CV) bien garni. Face à cette réalité, seuls ceux qui sont endurants peuvent facilement trouver un emploi. Le milieu professionnel diffère du cadre universitaire et les nouveaux diplômés ont besoin d’une période d’adaptation avant de pouvoir étaler leur potentiel. Parfois, c’est la formation suivie par ces jeunes qui n’est pas adaptée à leur métier de rêve. Cela pose un problème d’orientation à la base.

L’autre obstacle que rencontrent les nouveaux diplômés sur le marché de l’emploi est le manque d’information. Les jeunes peinent à trouver des informations sur les offres d’emplois adaptées à leur profil. Par ailleurs, la plupart de ces jeunes focalisent leur attention sur le principal métier relatif à leur diplôme en oubliant d’explorer d’autres pistes. C’est dans le but de leur fournir les informations fiables et de les accompagner qu’a vu le jour le projet portant création du Village de l’Emploi (VDE). L’équipe regroupe des experts et des chefs d’entreprise qui étaient dans le besoin de nouvelles compétences. Retrouvez sur la vitrine www.europe1.fr l’historique de cet organisme d’accompagnement.

À lire en complément : Trouver rapidement un métier en informatique quand on est jeune diplômé

Comment trouver rapidement votre premier emploi ?

Pour chercher à répondre à cette fameuse question à votre place, les initiateurs du Village de l’Emploi ont eu le réflexe de mettre en place cet organisme. Les chefs d’entreprise ne tiennent pas compte de votre niveau d’étude, mais plutôt du nombre d’années d’expérience que vous avez à votre actif. Vous devez cumuler au moins 2 ans d’expérience professionnelle pour être accepté par la plupart des entreprises. Pour cela, vous devez effectuer plusieurs mois de stage professionnel ou vous souscrire aux services d’une structure spécialisée comme le VDE. Les experts en placement d’emploi vous accompagnent dans votre recherche d’emploi. Ils vous garantissent la réussite de votre carrière professionnelle compte tenu de prestations personnalisées. Tout au long du processus, ils vous prodiguent des conseils. Ses coachs experts en communication vous assistent dans la rédaction de votre CV. Cela vous permet de le booster pour séduire les employeurs. De même, les experts techniques prennent en charge le renforcement de vos capacités professionnelles. Cela vous permet d’acquérir les aptitudes utiles à votre insertion professionnelle. Pour se rassurer de la bonne maîtrise des notions apprises, le centre vous soumet à des séances pratiques à travers un poste de stagiaire. Au terme de vos 9 premiers mois, les chefs des ESN (Entreprises de Services du Numérique) affiliées à la structure peuvent vous proposer un poste stable. Ce sont ces dirigeants d’entreprise qui financent la structure. Les lauréats souscrivent donc gratuitement à la structure. Les acteurs du Village de l’Emploi leur demandent juste de faire preuve de sérieux et d’assiduité. Cinq différentes spécialités du secteur de l’informatique sont enseignées au VDE.

À explorer aussi : Quels sont les principaux métiers du secteur automobile ?

Faites-vous accompagner pour faire carrière en informatique industrielle

L’informatique industrielle représente l’une des spécialités du SI qui permet d’élaborer des concepts techniques pour accroître la production des sociétés. Grâce à l’informatique, les ingénieurs peuvent mettre en place des robots et assurer leurs programmations ainsi que leur maintenance. La révolution technologique oblige donc les sociétés à engager des experts spécialisés dans la MAO (Maintenance Assistée par Ordinateur), la FAO (Fabrication Assistée par Ordinateur) et la GPAO (Gestion de Production Assistée par Ordinateur). Ils mettent leur savoir-faire aux services des entreprises de la mécanique principalement la mécanique de précision et des sociétés intervenant dans le domaine de l’architecture (pour la conception des dessins en 3D).

Ils peuvent aussi faire carrière dans les domaines de l’électrotechnique (l’automobile, l’aéronautique, l’industrie, les sociétés d’énergie ou autre). L’informatique industrielle exige de grands potentiels. Pour cela, elle est réservée aux diplômés des sciences informatiques, physiques et mathématiques. Les logiciels sont spécifiques à chaque secteur d’activité. Les experts vous permettent donc de faire la découverte des principaux logiciels utilisés dans chaque secteur ainsi que leur utilisation. Cette polyvalence vous permet d’intervenir dans n’importe quelle entreprise publique ou privée avec une bonne rémunération.

L’Assistance Maîtrise d’Ouvrage ou Maîtrise d’Œuvre (AMOA/AMOE)

Considéré comme intermédiaire entre le maître d’œuvre (MOE) et maître d’ouvrage (MOA), ses missions consistent à organiser, à coordonner et à suivre l’évolution des projets. Il aide le maître d’ouvrage dans la prise des décisions en lui apportant des éléments d’analyse. L’AMO correspond à tous les profils. Les lauréats détenteurs d’une attestation obtenue dans une filière classique (le droit, la littérature, les ressources humaines et bien d’autres) sont donc acceptés dans cette spécialité. L’AMO doit faire face aux contraintes des deux parties et comprendre aussi leurs besoins. Il lui faut également la maîtrise de la prise de parole, car il doit assurer les échanges entre le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre. Les cours sur la communication dans la deuxième phase du programme de VDE permettront aux apprenants d’acquérir cette maîtrise.

La conduite du projet peut être confiée à l’AMO s’il était employé de l’entreprise porteuse du projet, notamment les projets liés au système d’information. Il va donc assurer la mise en place du PGI (Progiciel de Gestion intégrée). L’axe projet enseigné au VDE donne des détails sur les trois étapes clés relatives à un projet (la définition du projet, la conduite du projet et le pilotage). Tous les outils informatiques sont à la disposition des lauréats pour plus d’efficacité. L’AMO compétent peut travailler dans une grande distribution, une assurance, une banque ou autre. L’AMO est payé à la hauteur d’un cadre supérieur comptant trois années d’expérience.

Les Nouvelles Technologies et Développement (NTD)

Les petites et moyennes entreprises (PME) doivent doter leur entreprise des outils de dernière génération afin de booster leur production. Les dirigeants de ces PME ont donc besoin des ressources humaines compétentes pour examiner les besoins de leurs sociétés et leur proposer des solutions personnalisées. Les experts des NTD élaborent donc des programmes (logiciels) et assurent leur fonctionnement. Afin de renforcer les acquis des lauréats, les experts techniques leur permettent de se familiariser avec les outils. Les développeurs confirmés sur Drupal par exemple sont peu nombreux. Les lauréats qui s’investissent à fond dans la formation auront donc un embarras de choix en ce qui concerne les offres d’emploi. Ils n’auront même pas à faire une recherche d’emploi. Les recruteurs les discutent et dans ce cas, c’est la loi du plus offrant qui règne.


Plan du site